Nos partenaires au Sud-Kivu (Bukavu et Uvira)

NOS NOUVEAUX PARTENAIRES : Suite à une mission d’identification menée à Bukavu, GEOMOUN a décidé de soutenir 3 associations locales œuvrant dans le secteur de la protection des orphelins et enfants vulnérables (OEV) et en faveur des femmes, notamment celles victimes de violences sexuelles ou basées sur le genre.

Les 3 associations :

Logo adavocLa Fondation ADAVOC (Aide aux veuves et orphelins du Congo) – Bukavu est une association crééé en 2005 par une famille de Bukavu qui a toujours pris soin d’accueillir et d’aider les enfants et les femmes en difficulté au sein de son foyer. Elle est soutenue par Blaise Safari, une des filles de la famille, ayant émigré en Hollande. AdavocLa fondation prend en charge la scolarisation des OEV dans la ville de Bukavu et ses périphéries ainsi que dans certains milieux ruraux par le biais du paiement des frais de scolarisation de 50 enfants, par la fourniture de kits scolaires à 200 autres enfants, par le regroupement d’enfants non scolarisés au sein de clubs de jeunes en vue de les sensibiliser et de leur proposer des activités récréatives. La fondation met également en œuvre des activités en vue de soutenir les femmes en situation d’extrême vulnérabilité, à Bukavu et sur l’axe Kavumu (milieu rural), dans le cadre d’activités génératrices de revenus. Ainsi, en ville, des formations à la saponnerie et à la fabrication de beignets sont organisées tandis qu’en milieu rural les activités sont concentrées autour de l’exploitation d’un champ communautaire et de l’élevage de porcs.

SOVIP

SOVIP (Solidarité avec les victimes et pour la paix) – Uvira est une organisation créée le 20 décembre 2004 et intervenant dans la lutte contre les actes de torture, l’analphabétisme des femmes, leur dépendance socio-économique et les violences sexuelles dont elles sont victimes. Les principales réalisations de l’association consistent dans des enquêtes et monitoring des violations des droits de l’homme, des activités de plaidoyer de prévention, l’accès aux soins médicaux, psycho-sociaux et à la médiation familiale aux femmes victimes des violences sexuelles, des actions génératrices des revenus, la lutte contre l’analphabétisme, la réinsertion socioprofessionnelle des filles et des femmes par la coupe couture, la promotion des droits de l’enfant à travers la scolarisation et l’assistance en soins de santé.

CEJEDER (Centre d’encadrement des jeunes pour le développement rural) – Uvira / Bukavu / Goma a été créé en date en 2004 par une poignée de jeunes ayant décidé de se battre pour la paix et le respect des droits de la personne. CejederL’association intervient dans la protection de l’enfance, la lutte contre l’impunité et la promotion du droit des femmes et des enfants. Ses bénéficiaires sont principalement les enfants et les jeunes de la zone d’Uvira mais également, de manière plus générale, du sud et du nord Kivu. Les principales réalisations de l’association consistent dans l’accompagnement juridique et psychosocial des enfants victimes d’abus sociaux, le suivi des cas d’enfants détenus et en conflit avec la loi, la création d’un Centre d’Ecoute, d’Information, Communication, et Convivialité des adolescents (CEICA) dans la cité d’Uvira ; la sensibilisation médiatique sur le VIH/SIDA et la santé reproductive, le plaidoyer et le monitoring des cas de violation des droits de l’enfant ; la recherche et publication des résultats en rapport avec la situation des enfants et jeunes dans leur rayon d’action.

Soutien concret :

* Grâce à l’appui de GEOMOUN, CEJEDER a récemment organisé des activités dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la jeunesse (les 11 et 12 août 2013) à Goma. Lire l’article consacré à ce projet.

* GEOMOUN a par ailleurs soumis un projet commun aux trois associations dans le cadre de l’appel WBI-ONG 2013. Ce projet consiste en l’Appui à la coordination des interventions en protection de l’enfance et en faveur des femmes victimes de violences en province du Sud Kivu. Il a été identifié et formulé en collaboration avec les divisions provinciales de tutelles, à savoir la Division des Affaires sociales (DIVAS) et la Division Genre Famille Enfant (DIVGEFAE) de la province du Sud Kivu. Ce projet vise principalement à ce que toutes les actions – accomplies tant par ou à l’initiative de l’Etat, de la société civile que des organisations nationales ou internationales – soient davantage coordonnées sur base :

–       d’une cartographie des parties prenantes dans chaque thématique (protection de l’enfance et violences faites aux femmes) ;

–       de la récolte de données qualitatives et quantitatives sur chaque thématique ;

–       d’un atelier de coordination et de partage des résultats des enquêtes de cartographie et de récolte de données ;

–       de la définition d’un plan stratégique d’action afin qu’une coordination régionale soit renforcée dans les deux thématiques. Le projet vise par ailleurs à renforcer les 3 associations porteuses du projet dans leur compétences et capacités à gérer un projet.

* Des micro-projets soumis séparément par les 3 associations sont actuellement à l’étude. Des financements sont recherchés pour soutenir ceux-ci. SudKivu INITIATIVE ASEC CONGO POUR LES ENFANTS (PROJET 2010-2013)

Contribution au respect des droits de l’enfant dans la province du Sud Kivu (RDC) en renforçant sa famille : agir en amont pour une véritable autonomie dans la dignité

GEOMOUN et son partenaire local ASEC Congo collaborent pour la mise sur pied d’un projet d’encadrement et de soutien des enfants en difficulté ainsi que de leur famille. L’objectif principal est d’aider 120 familles en difficulté à accroître leurs revenus financiers de manière à prendre en charge la scolarisation de leurs enfants et leurs soins de santé de base. Cet objectif sera atteint grâce au soutien financier apporté dans un premier temps aux familles (financement de bourses de scolarité). Par la suite (au terme de 2 à 3 ans), cette prise en charge devra être assurée par les parents eux-mêmes grâce au renforcement de leurs capacités (formations professionnelles – accès au micro-crédit) à mener et développer de manière durable et rentable des activités génératrices de revenus. En favorisant l’insertion socio-professionnelle des parents (en particulier des femmes), et la scolarisation des enfants, GEOMOUN confirme sa volonté de s’impliquer dans des projets durables.