Education au développement

 

GEOTIMOUN – L’éducation au développement pour les instituteurs et les élèves du fondamental : Une approche pertinente, ludique et interactive pour partir à la découverte des droits de l’enfant dans le monde.

 

Le projet pilote « Le Voyage de Mamemo » ayant remporté un tel succès et les écoles participantes étant tellement motivées à renouveler l’expérience, Geomoun a tiré les leçons de l’année scolaire écoulée pour peaufiner la conception d’un nouveau projet : “Et toi, dis-moi quels sont tes droits ?”. Celui-ci est axé sur les droits de l’enfant, il est plus structuré, plus encadré, plus formateur et encore plus interactif et participatif tant pour les instituteurs que pour les élèves.

Concrètement, le projet consiste à lutter contre les stéréotypes par la sensibilisation des élèves de l’enseignement primaire à l’Autre, à sa compréhension, à sa place dans le monde grâce à des échanges et un dialogue entretenu entre 5 classes belges et 5 classes de pays en développement autour, principalement, de questions relatives aux droits de l’enfant.

L’aventure a commencé par la réalisation des personnages individuels et collectifs par les enfants, permettant de travailler sur leur propre identité avant de partir à la découverte de celle des enfants de l’école partenaire. Ces personnages sont ensuite partis par courrier express, accompagnés d’un bagage culturel composé de photos des enfants, de leur école, de gourmandises locales… ils sont maintenant arrivés à bon port et les échanges par mail se déroulent, axés sur deux droits de l’enfant que les classes partenaires ont choisi.

L’idée est très simple. Le projet se déroule en quatre grandes phases :

La formation sur mesure des instituteurs, renforcée par une démarche participative et interactive au travers d’animations et d’une mallette pédagogique proposées par Geomoun ;

Le travail des enfants du Nord sur leur propre identité et la rencontre de l’identité des enfants d’une école partenaire située dans un pays en développement ; La connaissance de leurs droits et de la façon dont ils sont respectés ou non en Belgique d’une part, et dans un école partenaire d’autre part ;

➢ La socialisation des acquis des enfants par un medium artistique à l’occasion d’une production finale symbolisant la perception du respect des droits de l’enfant dans le Nord et dans le Sud ;

➢ La publication et la diffusion d’un guide méthodologique capitalisant l’expérience du projet et outillant les instituteurs des écoles fondamentales de la communauté française en matière de citoyenneté internationale.

Les écoles belges participantes sont les suivantes :
– Ecole du gros chêne (Flemalle)
– Instituts Sainte-Ursule (Namur)
– Ecole du Biéreau (LLN)
– Ecole communale (Sart-Tangissart)
– Ecole communale primaire de Blocry (LLN)

Les écoles partenaires au Sud sont les suivantes :
– Ecole libre de Muhanga Ahazaza (Rwanda)
– Groupement scolaire Etienne et Monique de Mbour (Sénégal)
– Ecole d’Oudomxay (Laos)
– Timkatec de Port-au-Prince (Haïti)
– Centre “Rayon de soleil” (RDCongo)

Le projet a débuté en septembre 2011 et se poursuivra jusqu’en juin 2013.

Voir le site www.geotimoun.be